tribunes

Comment mettre la santé au cœur de la politique RH de l’entreprise ?

le 19 mai 2021
Comment mettre la santé au cœur de la politique RH de l’entreprise ?

La crise Covid-19 est à la santé ce que le 11 septembre 2001 est à la sécurité. Après l’urgence de la gestion de crise, la fonction RH se retrouve au centre de nouvelles préoccupations où la santé est le fil conducteur de toute action au sein de l’organisation. Et pourtant, celle-ci se retrouve trop souvent démunie face aux expertises et à l’accompagnement qu’elle requiert.

 

Après les sueurs froides de la continuité d’activité…

Les considérations en matière de santé ont fait irruption dans nos vies de manière abrupte. Elles sont omniprésentes à l’aube d’une crise sanitaire inédite, de par sa soudaineté et son étendue. En 2020, 37% des sujets des journaux télévisés ont été consacrés à la santé, contre 3,3% seulement en 2019, selon La Revue des Médias de l’INA du 30 mars 2021. Le monde de l’entreprise n’y fait pas exception et se retrouve lui aussi confronté à l’obligation d’adapter ses pratiques et ses protocoles, dans l’objectif d’assurer la santé et la sécurité de tous les collaborateurs. La crise sanitaire nous l’a montré, y compris au sein d’International SOS : l’enjeu de la continuité d’activité a généré d’importantes sueurs froides au sein des organisations.

Agissant comme un catalyseur de changements dans le monde du travail, la crise instaure un nouveau paradigme où la santé devient aussi primordiale que la sécurité après le 11 septembre 2001. Les changements sont profonds. L’urgence de la gestion de crise a littéralement fait exploser les modèles organisationnels classiques :

  • télétravail,
  • management à distance,
  • suivi des collaborateurs à distance,
  • maintien de la performance,
  • fermeture temporaire des bureaux…

Un an après, chez International SOS, nous faisons le constat que ces changements reviennent peu à peu dans l’escarcelle des directions des ressources humaines. Or, elles se retrouvent trop souvent démunies face à ces sujets de santé au sein des entreprises.

 

A peine un quart des salariés concernés par un accompagnement santé en entreprise

Sous l’effet démultiplicateur de la crise Covid-19, une part significative de salariés français se considère fortement préoccupée par sa santé physique et psychologique depuis le début de la crise. 37% sont plus préoccupés par leur santé physique, et 45% par leur santé psychologique. Un salarié sur deux en télétravail se dit préoccupé pour sa santé physique et psychologique.

Si l’on se penche sur les résultats de notre étude réalisée avec l’IFOP auprès des salariés français sur la question de l’accompagnement le plus fréquemment proposé par les entreprises, ces actions touchent à peine un quart des salariés :

  • 28% se sont vu proposer une vaccination contre la grippe saisonnière,
  • 25% une aide psychologique,
  • 25% un programme d’ergonomie au travail.

Ces préoccupations ne sont pas propres aux grands groupes. Et pourtant… Cette proportion est bien plus forte au sein des plus grandes entreprises de plus de 250 salariés.

  • 39% ont pu bénéficier d’une vaccination contre la grippe,
  • 40% d’une aide psychologique,
  • 33% d’un programme d’ergonomie au travail.

 

La santé n’est plus la seule prérogative des services de santé au travail

Comment dès lors intégrer la santé et le bien-être des salariés dans la politique RH ? Facteur de performance et au cœur des enjeux de continuité d’activité des entreprises, nous partageons la conviction que les salariés sur site, comme en télétravail, nécessitent aujourd’hui les mêmes besoins d’accompagnement que les salariés en déplacement. Le devoir de vigilance des entreprises à l’égard de leurs salariés reste le même, qu’ils soient en mission, en travail à distance ou sur site. Néanmoins, le passage à l’échelle devient un enjeu crucial dans la gestion de centaines de collaborateurs, dont l’accompagnement préventif est devenu un prérequis.

Nous vivons collectivement un décloisonnement de la santé en entreprise. Cette dernière n’est plus la seule prérogative des services de santé au travail. Si la fonction RH connaît la centralité de ce sujet pour l’organisation, elle ne sait pas toujours comment la gérer. Ironiquement, les entreprises américaines qui sont les acteurs majeurs du système de protection sociale aux Etats-Unis, sont en première ligne sur ces sujets depuis de nombreuses années. La santé et le bien-être en entreprise y sont un élément d’attractivité et de fidélisation des talents.

 

A chaque entreprise son plan santé

Mettre la santé au cœur de la politique RH et sociale de l’entreprise requiert avant tout une vision holistique de la santé et du bien-être des collaborateurs. Seul un pilotage conjoint entre services de santé au travail et directions des ressources humaines permettra d’anticiper les risques pour les collaborateurs et nécessite une organisation qui va de pair. A l’image de l’accompagnement réalisé pour des acteurs anglo-saxons, notre rôle aujourd’hui est d’accompagner les services RH, référents Covid et autres Chief Health Officers, dans la mise en place d’outils et de ressources, en appui d’équipes multidisciplinaires. La tâche peut paraître titanesque, elle est pourtant nécessaire pour se projeter dans l’après Covid.

 

Des politiques de dépistage de la Covid-19, à la gestion de programmes de vaccination, en passant par des campagnes de sensibilisation des collaborateurs, des consultations à distance pour un soutien émotionnel ou psychologique, la refonte des politiques de déplacements et de voyages en entreprises pour intégrer les nouveaux risques : autant de questions dont les services de ressources humaines doivent se saisir, quelle que soit la taille de l’entreprise.

[news_cta]


Caroline Hondré accompagne les organisations, grands groupes et ETI dans leurs besoins en santé et sécurité. Au sein d’International SOS, leader mondial de la gestion des risques en santé et en sécurité, elle aide les entreprises françaises dans l’internationalisation de leurs activités. Elle est titulaire d’un diplôme Finances obtenu à HEC et diplômée du programme « Women Leadership » de l’INSEAD, après une formation d’ingénieure à l’ENSA Toulouse et l’Agro Paris Tech.

RSE

Vous voulez réagir ? Laissez-votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Sur les mêmes sujets

Télétravail
revues du web RH

Revue du web #364 : Télétravail, management et RSE

Télétravail, flex-office, coworking : nombreuses sont les entreprises qui s’interrogent sur leur organisation du travail

DRH l’heure a sonné pour requestionner la nature de vos cadeaux d’entreprise
tribunes

DRH : l’heure a sonné pour requestionner la nature de vos cadeaux d’entreprise !

L’impact affectif des cadeaux que votre entreprise peut faire à ses salariés s’avère extrêmement positif. Malheureusement, c’est au détriment de la planète. Il est urgent d’en changer...

revues du web RH

Revue du web #352 : charge mentale, emploi et assurance chômage

À l’heure de la sortie de crise, les indicateurs sont au vert pour l’emploi, mais l’état psychologique des collaborateurs est inquiétant ! La charge mentale professionnelle est...

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH