infographies RH

Le rapport au travail des Français a changé en 2021 !

le 21 décembre 2021
infographie du 21.12.21 les attentes des français en matière de travail

Il est désormais loin le temps où tout salarié devait prendre les transports, sa voiture ou son vélo pour se rendre chaque jour de la semaine à son poste de travail. Présentiel, distanciel, chômage, reconversion… Nul ne doute que la pandémie, qui sévit depuis près de deux ans maintenant, a chamboulé les convictions, envies et quotidiens de chacun. Quelles sont désormais les attentes des Français concernant leur carrière ? Que doivent faire les entreprises pour attirer et/ou retenir leurs talents ? Alerte spoiler : les règles du jeu ont changé ! Focus avec l’infographie de Ring Central réalisée d’après un sondage mené auprès de 2 000 salariés français âgés de 21 à 65 ans.

L’impact du télétravail prolongé sur les aspirations professionnelles

La peur d’être contaminé, la peur d’être contagieux pour l’autre, le fait de devoir rester confiné chez soi ont demandé à chaque salarié de s’adapter en un temps record à une toute nouvelle organisation de travail : espace personnel à aménager, réunions multiples à distance, organisation avec les autres membres du foyer, etc. Ces changements ont impacté fortement les projets professionnels des employés : 1 Français sur 3 révèle avoir changé ses plans de carrière depuis le début de la pandémie. Ce chiffre s’élève à 41 % chez les 21-34 ans qui ont dû aménager leur domicile pour travailler dans de bonnes conditions.

Par ailleurs, l’étude nous apprend que 48 % des Français sont plus susceptibles de chercher un autre employeur proposant du télétravail en raison des variants du coronavirus, et que 25 % des Français ayant des enfants chercheront un autre emploi si leur entreprise leur demande de venir davantage au bureau !

Un retour au bureau attendu ?

Si 60 % des employés travaillant principalement sur un ordinateur s’attendent à retourner au bureau, ce fameux retour est un sujet qui partage toujours autant les Français.

Concentrons-nous d’abord sur ceux qui ont réellement su trouver un équilibre vie personnelle et professionnelle avec le télétravail, et qui pensent que ce dernier est devenu la norme (à 51 %). Ce sont ceux qui pensent à 52 % que les appels téléphoniques et les vidéos « réunions » sont aussi efficaces que les réunions en présentiel ; mieux encore, ils sont 62 % à penser que les réunions à distance remplaceront à terme les réunions en présentiel. Enfin, ne négligeons pas non plus l’anxiété liée aux risques sanitaires, qui reste une des raisons principales pour laquelle les Français souhaitent trouver un travail qui leur permette de télétravailler : 76 % des salariés de 21-24 ans sont à la recherche d’un travail de ce type contre 24 % pour ceux âgés de 55 à 65 ans.

Cependant, certains sont lassés de devoir toujours travailler depuis leur domicile, ressentant un grand sentiment de solitude et ont vu leur relation changer avec leurs collègues :

  • 46 % des salariés se sentent plus isolés à cause de la pandémie ;
  • 20 % des dirigeants s’estiment plus isolés ;
  • 32 % seulement des salariés estiment que le télétravail les a rendus plus empathiques envers les autres.

Les nouveaux enjeux côté employeur

Quand on sait que 69 % des salariés estiment que les conditions de travail sont le critère numéro un pour rester à leur poste après la pandémie, les employeurs doivent incontestablement continuer à remettre en question leur organisation afin d’attirer et de retenir leurs talents. Premier paramètre à prendre en compte : les besoins individuels.

En effet, chaque membre de l’entreprise a sa propre opinion et des préoccupations bien différentes quant à un éventuel retour au bureau. La difficulté côté employeur réside désormais dans le fait de trouver un juste milieu entre l’écoute des besoins et revendications de chacun afin d’offrir des modèles de travail qui conviennent à tous.

Second paramètre à prendre en compte : les envies de la nouvelle génération (Génération Z et Millenials). Imposer un retour en présentiel à temps plein serait une grave erreur si l’on en croit les données de cette étude. En effet, 76 % des salariés de cette nouvelle génération sont davantage susceptibles d’envisager un poste proposant du télétravail. Les DRH, dirigeants et managers se doivent donc de les écouter pour ne pas risquer de perdre une partie de leurs salariés.


La solution à tous ces nouveaux enjeux ? Envisager un modèle hybride pour favoriser l’équilibre et le bien-être de tous en proposant notamment un ratio « présentiel / distanciel » et en adoptant les technologies adéquates qui permettent de travailler en toutes circonstances.

Source : Ring Central



Vous voulez réagir ? Laissez-votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Sur les mêmes sujets

infographie intérim France perceptions
infographies RH

L’intérim, une alternative de plus en plus séduisante aux yeux des français ?

Une étude, réalisée par le Groupe Partnaire avec l’institut Opinionway, révèle les enjeux et les perceptions de l’intérim en France. Retour sur l’infographie qui résume les...

recrutement inclusif, télétravail et assurance chômage
revues du web RH

Revue du web #419 : inclusion, dialogue social et télétravail

Cette semaine, inclusion, dialogue social et télétravail sont à l’honneur dans l’actualité des ressources humaines.

Les recruteurs sont quotidiennement influencés par des biais cognitifs. La clé : essayer de les apprivoiser.
actualités RH

Biais cognitifs : les apprivoiser pour mieux recruter

Les recruteurs sont quotidiennement influencés par des biais cognitifs. La clé : essayer de les apprivoiser.

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH