Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

0/5 (0 votes)

Le marketeur moderne doit être multifacette

# , ,

On vous propose, aujourd’hui, une sympathique infographie, réalisée par Salesforce, mettant en avant le côté couteau Suisse du marketeur moderne.

Face au développement des nouvelles technologies, les métiers du marketing ne cessent d’évoluer. Le côté créatif et également l’aspect scientifique sont privilégiés afin d’optimiser la création de campagnes marketing basées sur l’interprétation de données. Certes, il faut savoir créer des campagnes qui attirent les consommateurs mais il faut aussi avoir un esprit analytique afin de quantifier et adapter la stratégie marketing.

Vous l’aurez compris le marketeur d’aujourd’hui -et surtout de demain- doit être pluridisciplinaire et multi-casquette, à la fois artiste et matheux.

Ce passage quasi fusionnel de l’innovation créative à l’analyse cartésienne peut paraître paradoxal pour certains. Pourtant, les professionnels du marketing n’ont guère le choix : pour être performant, ils doivent allier les deux ! Ce n’est plus pile ou face mais pile et face.

Un peu comme les DRH, gestionnaires d’équilibre entre le social et l’économique, créateurs de liens et de sens mais aussi de performance humaine, les meilleurs marketeurs seront ceux trouveront cet équilibre dynamique entre ces deux compétences.

 

Les compétences artistiques du marketeur moderne

  • Etre un storyteller : les qualités rédactionnelles sont primordiales,
  • Soucieux de l’esthétisme : essentiels pour attirer les consomm’acteurs,
  • Digital active : le marketing digital et les réseaux sociaux sont des compétences clé,
  • email marketing : la bonne pratique et connaissance du design sont de rigueur.

Les compétences scientifiques du marketeur moderne

  • Porteur des KPaïe et du ROI : vital pour que le marketing ne soit pas uniquement générateur de coûts,
  • Pilote : nécessaire pour la gestion des opérations et du budget,
  • Prédictif : fondamental pour repérer les opportunités et les menaces,
  • Analyste : primordiale pour quantifier et adapter la stratégie marketing.

Outre ces aspects artistiques et scientifiques, le marketeur d’aujourd’hui doit aussi savoir s’adapter rapidement pour prospérer dans l’écosystème marketing en constante évolution.
Agile, polymorphe, pluridisciplinaire, … Selon vous, le marketeur doit-il devenir à moitié artiste et à moitié scientifique ? Pensez-vous que le marketeur doit, à tout prix, être multifacette ? Quelle pondération entre spécialisation et généralisation des compétences fondamentales ? Et dans le domaine des RH, n’est-ce pas la même problématique ?

 

 

 

 Source de l’infographie : Salesforce

The following two tabs change content below.
Chaque semaine, la Team Parlons RH décortique et analyse l’actualité des Ressources Humaines et du Management pour vous apporter de nouveaux éclairages sur votre domaine d’activité. Parlons RH est un média mais surtout une agence de service éditorial et social média (externalisation du content marketing et du community management) et un cabinet de conseil en marque employeur, expérience collaborateur, e-réputation RH et réseaux sociaux pour les DRH.

4 Commentaires

  1. Marnette Robert le 18 juillet 2013

    Excellent description du marketeur moderne;

  2. Camille le 19 juillet 2013

    Rire : c’est exactement ça ! Je me demande quel profil de départ arrive mieux à se projeter dans l’autre ?

  3. Johanna le 7 août 2013

    Journée type d’une marketeuse, complètement addict de son job ! Travail passionnant pour des passionnés 🙂

  4. Carole le 11 avril 2018

    J’ajouterai qu’il doit de plus en plus avoir une casquette informatique car nombre de projets sont en interaction avec des DSI : création de site web, email marketing et flux de données, création de catalogue automatisés à partir d’une dataplatform,….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *