Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

[yasr_visitor_votes size="medium"]

Les jeunes et l’engagement au travail

# , ,

Alors que la génération Z s’apprête à bousculer le marché du travail, une question inquiète le monde professionnel : les jeunes sont-ils engagés dans leur emploi ? Par engagement, les jeunes entendent bénévolat associatif, participation à des causes communes et manifestations, signatures de pétition et présence sur les réseaux sociaux mais sont-ils investis dans leur travail ? Metis nous présente une infographie tirée des résultats d’une enquête de l’association ASTREES auprès de plus de 1100 jeunes de moins de 30 ans sur le thème du travail et de l’engagement.

 

L’attente des jeunes face à l’emploi

Avant toute question de rémunération ou de carrière, la qualité de vie au travail est avancée comme la première attente vis à vis du travail chez la grande majorité des interrogés. Aujourd’hui sujet clé dans la réussite d’une entreprise et le bien-être du salarié, les réponses apportées par les jeunes confirment l’importance de la QVT.

Les jeunes ont ainsi assuré vouloir travailler dans une ambiance agréable (81%), faire quelque chose d’intéressant (74%) et pouvoir respecter l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée (74%). Ces chiffres mettent en valeur les caractéristiques des millennials (génération Y) et des prochaines générations.

 

De quoi relève la réussite professionnelle ?

La réussite professionnelle relève chez les jeunes de plusieurs facteurs. Alors que l’importance des compétences n’est pas remise en question (79%) ni celle de l’effort personnel (72%), celle de la chance se veut étonnamment importante (30%).  Autre fait, seuls 45% des interrogés posent le diplôme comme un facteur garantissant la réussite professionnelle. Le diplôme semble de moins en moins considéré comme une valeur sûre face aux expériences devenues essentielles dans le monde professionnel. Enfin, le fait d’avoir des relations est toujours appréhendé comme un facteur clé du succès professionnel. 63% estiment qu’elles jouent un rôle majeur dans la réussite d’un individu.

 

Les facteurs d’engagement chez les jeunes

90% des jeunes se considèrent engagés dans leur travail. A la question “qu’est-ce qui déclenche l’engagement au travail ?”, les réponses font émerger trois principaux facteurs. En premier lieu, l’importance d’être avec les autres. Les jeunes recherchent en effet à créer une communauté afin d’assurer la pérennité du vivre ensemble. Vient ensuite la personnalité de l’individu. Cette dernière joue un rôle essentiel selon la nature de la personne, est-elle solitaire, timide, procrastinateur ? Enfin, la prise de conscience de l’individu est avancée, veut-il s’engager, est-il engagé, veut-il avancer dans l’entreprise, est-il solidaire ?

 

Point sur l’engagement syndical

Du côté des syndicats, 61% des interrogés en ont une vision positive. En effet, 20% estiment que les syndicats concourent à une amélioration des conditions de travail. 25% pensent qu’ils protègent les salariés contre les abus des employeurs et 6% considèrent que le syndicat travaille dans l’intérêt du plus grand nombre.

Mais par ailleurs, un jeune sur dix parle de syndicats dépassés et 15% remarquent qu’ils n’apportent pas de solutions concrètes aux problèmes sociétaux et professionnels.

 

Source : metiseurope.eu
Auteur de l’article : Pierre LE TALLEC

 

Pour recevoir les derniers articles de Parlons RH par mail ou s’abonner à la newsletter

The following two tabs change content below.
Avatar
Chaque semaine, la Team Parlons RH décortique et analyse l’actualité des Ressources Humaines et du Management pour vous apporter de nouveaux éclairages sur votre domaine d’activité. Parlons RH est un média mais surtout une agence de service éditorial et social média (externalisation du content marketing et du community management) et un cabinet de conseil en marque employeur, expérience collaborateur, e-réputation RH et réseaux sociaux pour les DRH.

Un commentaire

  1. PascalPe le 7 août 2015

    Si tu veux mon avis, il y a beaucoup de jeunes qui manquent cruellement de patience aujourd’hui. Pour percer dans le monde du travail et devenir un bon élément, il faut apprendre à gravir les échelons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *