Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

0/5 (0 votes)

Le salarié parfait existe-t-il ?

# , , ,

A quoi ressemble le salarié parfait ? Voilà une question dont beaucoup aimeraient avoir la réponse. C’est ce sujet qu’aborde avec humour l’infographie réalisée par la société mindflash.com.

 

Décryptage de l’anatomie du salarié modèle

Le salarié parfait est forcément beau, il a un physique digne d’un magazine de mode (coupe de cheveux branchée, dents blanchies pour être visibles même dans le noir) et il est forcément “cool/in” (il joue de la guitare, s’habille de façon décontractée mais sérieuse, porte des baskets pour faire du sport avec ses collègues).

Mais ce n’est pas tout, sinon il ne serait pas parfait ! Il est aussi très serviable (il achète des pâtisseries pour tout le bureau et fait la vaisselle), et connait par cœur le manuel de formation, car c’est un manager hors pair.

Plus sérieusement, qui voudrait ressembler à cette personne ? Est-ce vraiment un modèle ? Je ne pense pas. S’il faillait ressembler à un mannequin toujours souriant et serviable avec des compétences hors pair pour avoir un emploi, le taux de recrutement dans le monde chuterait vertigineusement.

 

A quoi devrait ressembler le salarié parfait ?

Honnêtement, il n’y a pas de réponse à cette question. La perfection est un concept qui varie selon les personnes et dans ce cas, selon les métiers.

Pour un dirigeant ou un manager, il y a des chances que le salarié modèle arrive toujours à l’heure ou avec un peu d’avance, remplisse toujours ses objectifs et soit capable d’assumer des tâches supplémentaires. Du point de vue des collègues, il doit être toujours de bonne humeur, avoir une blague ou une vidéo drôle sous la main et être prêt à aider ses collaborateurs.

Malgré ce que sous-entend l’infographie, dans un monde idéal l’apparence physique ne devrait pas compter, malheureusement ce n’est pas le cas. Si vous ne l’avez pas déjà lu, je vous conseille de lire le numéro mémorable de Liaisons sociales “Avez-vous la gueule de l’emploi ?”.

La principale question que soulève l’infographie est de savoir si une démarche de recrutement pertinente doit s’apprécier par la mesure de ce que l’on fait (les compétences, le savoir-faire) ou de ce que l’on est (le savoir-être), sachant que ce que l’on est joue évidemment sur ce que l’on fait ? Le capital immatériel et émotionnel peuvent-ils être pris en compte dans les RH ?

 

Gwenaelle Raguenet

 

Pour recevoir les derniers articles de Parlons RH par mail ou s’abonner à la newsletter

 

A lire également :

Les réseaux sociaux sont-ils utiles pour votre business ?

L’art des plannings en entreprise

Entreprises : pourquoi innover ?

Source : Infographie réalisée par mindflash.com

 

The following two tabs change content below.

Gwenaelle Raguenet

Community Manager & rédactrice web chez Parlons RH

Derniers articles parGwenaelle Raguenet (voir tous)

2 Commentaires

  1. Paps Serhani le 20 novembre 2013

    Le salarié parfait existe-t-il ?

    Le salarié parfait n’existe pas, mais celui qui frôle la perfection ou que j’appellerai “Modèle” doit pouvoir disposer d’un certain nombre de qualités professionnelles et relationnelles compatibles avec la fonction qu’il assure au sein de l’entreprise où il travaille.

    Qui pourra décrypter ces qualités ?
    C’est d’abord sa hiérarchie qui trouvera auprès de ce collaborateur, ou cadre, ou manager les compétences nécessaires à l’exercice sans faille de sa fonction.
    Parmi ces compétences, celles qui lui permettent d’assumer efficacement sa propre responsabilité.
    D’autres compétences sont également nécessaires pour assurer le support de ses collègues en cas de difficultés de ces derniers.
    C’est également ses collègues qui lui reconnaitront ces compétences et ce don lui permettant de toujours trouver les solutions idoines aux problèmes qu’il rencontre lui-même ou que rencontrent ses collègues.
    Ce sont également ses subordonnés s’il est manager, car ces derniers trouvent toujours auprès de lui l’humain qui a toujours réponse à toute difficulté, c’est quelqu’un de ferme dans ses décisions mais souple dans son écoute.

    A quoi devrait ressembler le salarié parfait ?
    Il n’est pas nécessaire que ce salarié soit beau mais avoir un physique standard sans plus qui n’attire pas l’attention parce qu’il beau ou vilain.

    Bien entendu réussir ses objectifs est un minimum pour ce type de profil, mais les dépasser est chose normale pour pouvoir bénéficier d’une appréciation hors normes.

    Pouvons-nous trouver de tels profils dans une démarche de recrutement ?
    La réponse est non car cette appréciation ne peut se faire que sur le “terrain” et donc après avoir exercé.

    Ce type de profil est généralement meneur d’hommes de par l’exemple, c’est quelqu’un de généralement de modeste, bosseur, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, qui défend par l’exemple ses droits mais qui n’oublie jamais ses devoirs.
    Voilà en gros ce que je peux qualifier de salarié modèle et non parfait.
    Cordialement
    Paps Serhani

    • Gwenaelle Raguenet le 21 novembre 2013

      Bonjour Paps,
      Merci pour votre commentaire.
      Effectivement, un simple recrutement rend difficile la détection de tout le potentiel d’une personne, il faut attendre de le voir sur le terrain.
      En tant qu’expert du recrutement, avez-vous déjà rencontrer un candidat modèle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *