Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

Bonheur au travail : et si la formation était la réponse ?
5/5 (4 votes)

Bonheur au travail : et si la formation était la réponse ?

# , ,

En 2003, le chanteur Cali tournait en boucle à la radio, à la TV et dans nos playlists à coup de « c’est quand le bonheur ? ». Depuis, des articles fleurissent un peu partout chaque semaine sur le rôle des DRH dans le bien-être et le bonheur au travail des collaborateurs. On s’interroge beaucoup sur le « quand », mais rarement sur le « comment » : Topformation est parti à la recherche des clés du bonheur au travail.

 

Surprise : la majorité des Français est heureux au travail !

Au royaume des clichés, il est de bon ton de dire que les Français sont continuellement négatifs et qu’ils sont rarement contents de ce qu’ils ont. Pourtant, selon la 20e édition de son baromètre « Climat social et qualité de vie au travail » de l’Observatoire Cegos :

  • 73 % se disent globalement satisfaits de leur emploi actuel ;
  • 74 % sont fiers de travailler pour leur entreprise ;
  • 71 % sont satisfaits de leur environnement de travail ;
  • 62 % perçoivent le travail comme une source d’épanouissement.

 

Mais qu’est-ce qui rend les Français si heureux ? Topformation a relevé plusieurs réponses, et 4 explications reviennent régulièrement, à savoir :

  • l’environnement professionnel ;
  • le management ;
  • la rémunération ;
  • la reconnaissance et la motivation.

 

Chez les professionnels RH, le débat fait rage sur la question du rôle de la DRH sur le bonheur au travail des collaborateurs. Pourtant, on ne peut ignorer les retombées positives sur l’entreprise lorsqu’un salarié se sent heureux au travail. Ils sont :

  • 55 % plus créatifs ;
  • 31 % plus productifs ;
  • 9 fois plus loyaux ;
  • 6 fois moins absents.

 

Et si le bonheur au travail passait par la formation ?

Si les collaborateurs français se disent heureux au travail pour la majorité, la DRH ne peut pour autant ignorer les autres collaborateurs.

 

Les sources d’insatisfaction au travail sont nombreuses : relations difficiles avec la hiérarchie et entre collègues, mauvaises conditions de travail (horaires, environnement, etc.), rémunération insuffisante, etc. Le manque de sentiment d’appartenance ou d’utilité à la société se font ressentir également :

  • 44 % des collaborateurs français se disent être en brown-out (faire des tâches absurdes) ;
  • 26 % déclarent être en bore-out (s’ennuyer au travail) ;
  • 24 % sont en burn-out (épuisement).

 

Que faut-il faire pour aider ces collaborateurs ? Les DRH ont chacune leurs solutions comme notamment :

  • Créer un poste de Chief Happiness Officer : 79 % des cadres pensent que ce poste a un impact positif sur la productivité des collaborateurs.
  • Mettre en place des infrastructures comme des espaces de travail plus modernes, colorés et vivants, des salles de détente ou de sport.
  • Encourager les afterworks : 60 % des collaborateurs estiment que cela contribue à leur bien-être.
  • Tester de nouvelles méthodes de travail et de management comme le télétravail, le flex office, le développement des softs skills, etc.

 

Est-ce suffisant ? N’existe-t-il pas d’autres leviers ? L’infographie de Topformation en révèle un 5e : la formation !

 

Aussi incroyable que cela puisse paraître, la formation contribue fortement au bonheur de ses collaborateurs. Quelques exemples :

  • 34% des collaborateurs disent ne pas se sentir écoutés, ni compris par leurs managers : la formation au management d’équipe pourrait contribuer à diminuer cette impression.
  • 42 % des collaborateurs se sentent stressés au quotidien : l’adage dit « il vaut mieux prévenir que guérir » alors pourquoi ne pas former ses salariés à la prévention des risques psychosociaux ?
  • 66 % des collaborateurs disent qu’il est important d’avoir des amis au travail et d’avoir des bonnes relations avec ses collègues : une formation à la gestion des conflits permettrait d’assurer un climat serein dans les bureaux et d’offrir les outils nécessaires à chacun en cas de tensions entre collègues.

 

La quête du bonheur au travail pour ses collaborateurs n’est plus une hérésie : Chief Happiness Officer, télétravail, management, formation… toutes les solutions sont possibles pour y arriver. Maintenant, il ne reste plus qu’aux DRH et à leurs collaborateurs de chanter « c’est quoi le bonheur ? ».

 

Infographie Bonheur au travail : et si la formation était la réponse ?

 

Source : Topformation
Recevez les derniers articles de Parlons RH par mailInscrivez-vous à la newsletter Parlons RH

The following two tabs change content below.

Thomas LARRÈDE

Responsable du pôle Community Management chez Parlons RH
Spécialisé dans la communication digitale, Thomas accompagne les acteurs RH dans le déploiement de leurs stratégies de communication sur internet. Diplômé de deux Master II en Politique de communication (UVSQ) et Métiers de l’information et de la communication (Institut Catholique de Paris), il a également acquis une expertise en rédaction de contenus et en communication interne.

2 Commentaires

  1. Nelly MARGOTTON le 26 novembre 2019

    Cet article suppose donc que satisfaction et bonheur sont synonymes? 😉
    Enquête intéressante mais…
    Je crois qu’on devrait éviter d’utiliser le mot “bonheur” qui sonne comme une promesse, qui n’est pas du ressort de l’employeur (même si il est responsable des conditions de travail et de la qualité des relations interpersonnelles qui nécessitent de s’appuyer sur l’intelligence managériale).
    Je me permets de partager ici un article que j’avais écrit il y a plus d’un an sur le sujet pour ceux que cela intéresse et qui a pour vocation d’alerter sur l’ambiguïté de ce fameux “bonheur au travail”… https://www.linkedin.com/pulse/promettre-le-bonheur-au-travail-ce-nest-pas-r%C3%A9pondre-aux-margotton/

    • Thomas LARRÈDE le 26 novembre 2019

      Au moment de publier l’article, je savais que le terme de “bonheur” allait faire réagir quelques personnes… 😁

      Merci de nous faire partager votre vision sur le sujet ! 👍

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *