Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

Après Covid-19 : les Français veulent maintenir le télétravail
[yasr_visitor_votes size="medium"]

L’après Covid-19 : les Français veulent maintenir le télétravail

# , ,

À la suite de cette période exceptionnelle de travail à distance forcé, à quoi ressemblerait « le jour d’après » en matière de télétravail ? Comment va-t-il progresser dans les entreprises après la crise de Covid-19 ? Talkspirit fait le point à travers une infographie qui dévoile un fort engouement des collaborateurs français pour le télétravail.

 

Télétravail : un test grandeur nature en période de Covid-19

Qu’on se le dise, le télétravail a été un sujet qui a longtemps divisé les professionnels des Ressources Humaines : ceux qui étaient pour mettaient en avant la qualité de vie des collaborateurs, les effets positifs sur la productivité de l’entreprise, etc. ; ceux qui étaient contre mettaient en avant les contraintes techniques et juridiques, l’impact négatif sur les relations humaines, etc. En 2013, Marissa Meyer, ancienne PDG de Yahoo ! disait à propos du télétravail que « la vitesse et la qualité sont souvent sacrifiées quand on travaille de la maison. Nous avons besoin d’être un Yahoo! uni, et cela commence en étant physiquement ensemble ».

 

En novembre 2019, 7,2% des salariés français pratiquaient occasionnellement le télétravail. Avec le Covid-19, c’est 30% des salariés français qui ont basculé en télétravail en l’espace de quelques semaines (+22,8 points). Cette pratique soudaine et massive se démontre aussi avec le nombre de téléchargements d’applications de visioconférence en France :

  • Google Hangouts (x 23 en 1 an)
  • Zoom (x 22 en 1 an)
  • Microsoft Teams (x 16 en 1 an)

 

Conquis par le télétravail, les Français veulent continuer à travailler à distance après la crise du coronavirus

Après plus d’un mois et demi de télétravail, les collaborateurs français ont un avis très positif sur cette nouvelle façon de travailler :

En termes d’expérience collaborateur, cette aspiration au télétravail ne peut plus être ignorée par les DRH et va forcément donner matière à réflexion dans les prochaines semaines dans bon nombre d’entreprises. Dans une interview donnée à L’Usine Digitale, Raphaele Nicaud, Talent Practice Leader chez Mercer, affirmait qu’ « après la crise, les réticences sur le télétravail vont voler en éclats ». Pour les DAF, cela représenterait une opportunité de réduire les coûts de l’immobilier de l’entreprise.

 

Allons-nous assister à une révolution du télétravail dans les entreprises françaises ? Certains collaborateurs français en sont convaincus puisque 51% pensent que leurs employeurs seront plutôt favorables à la pratique du télétravail après le confinement (avec des conditions autres que celles que nous avons connues, bien entendu).

 

Inversement, 36% des collaborateurs français pensent que ce n’était qu’une parenthèse particulière dans la vie de l’entreprise et que nous allons revenir à ce que l’on faisait avant la crise pour les raisons suivantes :

  • Culture du présentéisme (39%)
  • Télétravail incompatible avec le métier (38%)
  • Aucune raison valable (36%)
  • Manque de confiance (17%)

 

Des arguments qui font mouche quand on sait que Glassdoor a révélé, il y a quelques mois, qu’1 français sur 4 restait au bureau pour être bien vu ; et que certaines entreprises – américaines – utilisaient des logiciels de surveillance pour s’assurer que ses collaborateurs étaient bien devant leur ordinateur…

 

À bien des égards, cette pandémie aura bouleversé toutes nos habitudes et nos certitudes. Pour les organisations et les collaborateurs, il y aura clairement un avant et un après Covid-19 : le télétravail va-t-il s’inscrire dans la durée ? Assistons-nous à la fin de la culture du présentiel ? La culture du flex office va-t-elle se généraliser ? Ce qui est certain, c’est que dirigeants, DRH et managers devront se pencher rapidement sur la question et imaginer l’entreprise de demain.

 

Après Covid-19 : les Français veulent maintenir le télétravail

Source : Talkspirit
Recevez les derniers articles de Parlons RH par mailInscrivez-vous à la newsletter Parlons RH

The following two tabs change content below.

Thomas LARRÈDE

Responsable du pôle Social Media chez Parlons RH
Spécialisé dans la communication digitale, Thomas accompagne les acteurs RH dans le déploiement de leurs stratégies de communication sur internet. Diplômé de deux Master II en Politique de communication (UVSQ) et Métiers de l’information et de la communication (Institut Catholique de Paris), il a également acquis une expertise en rédaction de contenus et en communication interne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *