Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

CPF : enquête Demos et Parlons RH
0/5 (0 votes)

CPF : il y a ceux qui en parlent et ceux qui se forment

# , , ,

Défendre, critiquer, soutenir ou décrier le compte personnel de formation (CPF), le sport est à la mode dans l’écosystème RH et même au delà. Ce nouveau crédit individuel d’heures pour se former, sans l’autorisation de son employeur ou de Pôle emploi, déchaîne les passions. Avec cette infographie signée Demos, le leader européen de la formation professionnelle, et Parlons RH, l’agence digitale de la fonction RH, essayons de prendre de la hauteur… Quitte à changer de lunettes !

 

Pour les uns, le compte personnel de formation (CPF) est un dispostif bien compliqué : pas assez de formations éligibles, paperasserie sans fin, temps perdu à démêler le vrai du faux et recherche alambiquée des codes CPF sur le site www.moncompteformation.gouv.fr.

 

Pour les autres, l’opportunité de prendre à bras le corps son développement de compétences est une avancée notoire. Et impliquer, mais uniquement si on le souhaite son entreprise ou Pôle emploi, ouvre la voie à des projets réellement gagnant-gagnant. L’infographie préparée par Demos, le leader européen de la formation professionnelle et Parlons RH, l’agence digitale de la fonction RH, pose les chiffres sur la table.

 

10 formations financées en janvier, 45 000 en décembre

 

S’ils n’ont été qu’une poignée de demandeurs d’emploi et de salariés à sauter dans le train du CPF en janvier et février 2015, ce sont 45 000 formations qui ont été financées en novembre dernier, comme l’a annoncé le cabinet de la ministre du Travail. Soit désormais autant de départs en formation grâce au CPF que la moyenne mensuelle relevée pour le DIF (droit individuel à la formation) en 2013.

 

Pour mobiliser son crédit d’heures de formation dès aujourd’hui, il faut justement aller piocher dans son reliquat d’heures disponibles grâce au DIF. Ce n’est qu’en mars 2016 que chaque salarié se verra crédité de 24 heures supplémentaire. Si les heures de formation ne se gagnent que par une activité salariée, il est possible d’en bénéficier aussi bien lorsque l’on travaille en entreprise qu’en période de transition professionnelle. Et les personnes en situation de handicap sont également de la partie. Le magazine Faire Face en fait sa une le 19 novembre 2015.

 

Et à ce jeu, les demandeurs d’emploi sont en tête. Ils sont encouragés par la décision du Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) d’abonder de 100 heures les comptes des demandeurs d’emploi – et 200 heures pour les demandeurs d’emploi de longue durée. Ceci pour tout projet de formation entrant dans les clous de l’éligibilité, comme l’explique cet article de Centre Inffo du 10 novembre 2015.

C’est une différence majeure entre le DIF et le CPF après une année de mise en oeuvre. La moyenne de 45 000 départs en formation par mois grâce au DIF concernaient très majoritairement les salariés. Le DIF portable, à destination des demandeurs d’emploi indemnisés, ne représentait en 2013 que 0,6% des DIF financés (1).

 

Les langues, la VAE, le PCIE en tête

 

Quant à savoir qui se forme à quoi, les chiffres mis à disposition par le Ministère du travail dessinent de grandes tendances : les langues (BULATS et TOEIC) sont sur la plus haute marche du podium, suivies par les accompagnements à la validation des acquis de l’expérience (VAE) et les formations entrant dans le cadre du Passeport des compétences informatiques européens (PCIE). Le diplôme d’Etat d’aide-soignant se distingue aussi.

 

Pour les 2,2 millions de comptes ouverts sur le site officiel www.moncompteformation.gouv.fr, 147 000 formations ont été financées au 31 novembre 2015. Ce n’est qu’un début. Des fonds pour financer le CPF ont d’ores et déjà été mis à disposition par les Organismes paritaires collecteurs agréés (Opca) en 2015. Les financements fléchés CPF feront partie de la collecte recouvrable avant le 31 mars 2016. Qu’on se le dise, le challenge est bien présent en termes d’images pour ces acteurs, qui au sein d’univers formation en plein chambardement, ne veulent pas être pointés du doigt comme les mauvais élèves.

 

 

Demain, ou après-demain, ce sont 23 millions de personnes qui vont potentiellement se former grâce au CPF. Le périmètre des formations accessibles, car sanctionnées par une certification éligible, s’agrandit peu à peu, tel que le rapporte cet article de l’ARFTLV du 7 décembre 2015. Si le rythme peut sembler encore lent, et l’article de L’Express du 4 décembre 2015 le souligne, la boîte à outils pour se former quand on le souhaite est bien à la portée de tous.

(1) Chiffres issus de l’annexe au projet de loi de finances 2015 consacré à la formation professionnelle.

Vous voulez vous former, dès maintenant, en mobilisant votre CPF, deux articles du site Demos font le point :

Vous vous intéressez au CPF, retour sur deux articles de Parlons RH publiés au début de l’année 2015 :

Demos et Parlons RH proposent une infographie sur le CPF

 

Crédit photo : © Demos

 

Pour recevoir les derniers articles de Parlons RH par mail ou s’abonner à la newsletter

The following two tabs change content below.

Barbara PASQUIER

Chef de projet Editorial, Digital & Learning chez Parlons RH
Barbara accompagne les acteurs du développement du capital humain dans leurs stratégies éditoriales et digitales. Auparavant, elle a exercé le métier de journaliste sur les thématiques : emploi, éducation, droit social, financement de la formation, ingénierie pédagogique, protection sociale... Autres collaborations : le "Guide de la pige" (Entrecom) et l'ouvrage "Travailler et vivre en Allemagne" (Lextenso). En mode formation permanente, elle a suivi le certificat de compétences en droit social du Cnam de Paris, le mooc gestion de projet de Centrale Lille et le mooc digital RH.

7 Commentaires

  1. Mauger le 9 décembre 2015

    Des sociétés s’interrogent sur le CPF HTT et tentent de le cadrer en organisant des rencontres entre la société, l’opca et le fournisseur. Est-ce possible ?

    • Barbara PASQUIER le 9 décembre 2015

      Bonjour Jeremie, merci pour votre lecture et votre commentaire. C’est en effet un vrai questionnement. Je vous propose d’entrer en contact direct pour bien comprendre ce que vous entendez exactement par “rencontres entre la société, l’opca et le fournisseur”. Je ne doute pas qu’il y a des pistes à creuser que nous pourrons ensuite partager ici. Bonne journée.

  2. Correction le 9 décembre 2015

    Bonjour,
    A fin novembre, la proportion entre demandeurs d’emploi et salariés était de 4/5-1/5, pas de 2/3-1/3, selon la DGEFP:
    http://lentreprise.lexpress.fr/actualites/1/actualites/formation-le-cpf-encore-peu-mobilise-par-les-salaries_1742362.html
    Cordialement.

  3. Correction le 9 décembre 2015

    Une deuxième remarque: à ce stade, le FPSPP n’abonde que de 100 heures le CPF des demandeurs d’emploi ayant un projet de formation. Et un éventuel passage à 200 heures en 2016 ne concernerait que des publics très spécifiques de DE.

    • Barbara PASQUIER le 9 décembre 2015

      Bonjour,
      Merci pour votre lecture et vos commentaires forts pertinents.
      Il y a en effet deux niveaux d’abondement du CPF pour les demandeurs d’emploi, 100 ou 200 heures, selon les situations. Nous avons modifié l’article pour être plus précis.
      Quant à la part de demandeurs d’emploi bénéficiant du CPF, par rapport au nombre de salariés, la différence s’est en effet creusée. Le chiffre de l’infographie serait à accentuer en ce sens.
      Au plaisir de nouvelles interactions.

  4. Arnaud le 9 décembre 2015

    Bonsoir,
    quelle est la source des 45 000 CPF financés en novembre et 147 000 au total, ainsi que de la répartition, svp ?
    Il est dommage qu’elle ne soit pas citée dans l’article ni dans l’infographie.
    Cordialement

    • Barbara PASQUIER le 10 décembre 2015

      Bonjour Arnaud, merci pour votre lecture (attentive) et vos questions. Le chiffre de 45 000 formations financées par le CPF et le total de 147 000 ont été communiqués par le cabinet de la ministre du Travail. D’autres médias, comme l’Express les ont aussi publiés : http://lentreprise.lexpress.fr/actualites/1/actualites/formation-45-000-dossiers-cpf-valides-en-novembre-ministere_1741302.html. Les sources, mais c’est vrai que c’est écrit en tout petit, sont indiquées en bas à droite de l’infographie. On note votre remarque qu’en terme de visibilité, on peut mieux faire. Et nous modifions l’article pour le préciser. Pour votre question sur la répartition, pouvez-vous préciser votre demande afin de pouvoir, enfin nous l’espérons, vous répondre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *