Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

Les professionnels RH joueront-ils un rôle plus important grâce à l'intelligence artificielle ?
3.7/5 (7 votes)

Intelligence artificielle : l’accueil mitigé des professionnels RH

# , ,

L’intelligence artificielle (IA) transforme le monde du travail et avec lui, la fonction RH. Comment les professionnels des ressources humaines perçoivent-ils l’IA ? SD Worx nous dévoile les résultats de son enquête menée à travers l’Europe dans une infographie à découvrir ci-dessous.

 

Intelligence artificielle vs intelligence humaine ?

Alors qu’elle ne manquait déjà pas d’attention, l’intelligence artificielle (IA) s’est une fois de plus retrouvée au cœur de l’agitation médiatique fin mars avec la remise au gouvernement d’un rapport lui étant entièrement dédié. Ces travaux, conduits pendant tout un semestre par le mathématicien et député Cédric Villani, ont notamment mis l’accent sur l’impact de l’IA sur le travail et l’emploi. Entre mutations profondes des métiers, destructions et créations de postes, le document insiste sur la nécessité d’anticiper ces transformations.

En effet, si des métiers sont voués à disparaître, d’autres vont émerger. Et il est d’ores et déjà nécessaire d’accompagner les personnes dont les fonctions vont inévitablement être automatisées et de les former afin qu’elles restent sur le marché du travail. Cédric Villani montre également que la confrontation entre l’intelligence humaine et l’intelligence artificielle n’a rien d’une fatalité. A ce stade, parler de complémentarité paraît plus judicieux.

Peut-il en être de même au sein de la fonction RH ? D’après une étude réalisée par SD Worx, l’IA est loin de laisser indifférents les professionnels RH européens. Plus de 56 % d’entre eux estiment qu’elle entraînera d’ici 2025 une perte d’emploi dans le département RH, alors qu’ils sont 61,4 % à le penser rien qu’en France. Dans le même temps, les professionnels RH européens sont à peine plus de 40 % à croire que l’IA aura de l’influence sur l’augmentation des emplois sur la même période, quand ils sont 52,5 % des professionnels RH français à s’en convaincre.

 

L’intelligence artificielle : une opportunité pour la fonction RH

Des craintes vis-à-vis de l’IA, clairement, la fonction RH en a. Pour autant, une large majorité des sondés français – plus de 64 % -, voit dans cette technologie une opportunité : celle d’accroître l’impact de la fonction RH sur l’activité de l’entreprise. Leur permettra-t-elle de jouer un rôle plus important au sein des organisations ? Les Français (39,2 %) comme leurs collègues européens (44 % en moyenne) estiment que l’IA n’aura aucune incidence en la matière, selon eux, le département RH jouera un rôle identique.

Ils s’accordent à dire que l’IA devrait influencer en revanche tous les processus RH, à commencer par le suivi du temps et des présences, le recrutement et la sélection, ainsi que la gestion des rémunérations. La formation et développement ou encore la gestion des performances seront, d’après les interrogés, elles aussi fortement affectées par l’IA dans les années à venir.

L’IA devrait également influencer la manière dont les professionnels RH recrutent. Selon les répondants français, ils s’appuieront sur d’autres compétences pour embaucher à l’instar de la résolution de problèmes complexes, la flexibilité cognitive, la gestion des personnes ou encore l’orientation sur le service.

Il est à remarquer que l’IA est d’ores et déjà à l’œuvre. 37 % des interrogés déclarent y avoir recours afin de peaufiner la politique RH, 33 % pour l’analyse des candidatures et des CV et 44 % dans le contexte de la formation.

 

(1) Enquête menée en France, aux Pays-Bas, en Belgique, en Allemagne et au Royaume-Uni auprès de 1 000 professionnels RH.

 

Comment les professionnels RH perçoivent-ils l'intelligence artificielle

Recevez les derniers articles de Parlons RH par mailInscrivez-vous à la newsletter Parlons RH

The following two tabs change content below.

Aurelya BILARD

Journaliste, Aurélya multiplie les expériences au sein de startups et pure players, avant de s’orienter vers le brand content en freelance. Après avoir traité de nombreux sujets dans les domaines du recrutement et de la formation pour le compte d’un jobboard, elle rejoint Parlons RH en tant que rédactrice RH. Diplômée d’une Licence d’Histoire à la Sorbonne, elle est aussi titulaire d’un Certificat de qualification aux métiers du journalisme (ESJ Paris).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *