Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

0/5 (0 votes)

Fidélité à l’entreprise : ce qu’attendent les salariés

# , ,

Selon ce sondage des Editions Tissot réalisé par OpinionWay, 51% des Français seraient prêts à changer d’entreprise. Quelles sont les raisons qui poussent à une telle infidélité ? Et quelles sont, à l’inverse, les raisons qui encouragent à la fidélité ? Étudions ensemble les chiffres.

 

Plus d’une personne sur deux est infidèle

  •  51% des personnes interrogées aimeraient changer d’entreprise, mais seulement 16% d’entre elles sont réellement prêtes à sauter le pas, tandis que 35% n’ont émis cette idée que dans un coin de leur tête.
  • 49% des personnes interrogées ne souhaitent donc pas quitter leur entreprise, soit parce qu’elles ne cherchent tout simplement pas activement (32%), soit parce que les conséquences financières leur font peur (31%).
  • Néanmoins, la majorité (75%) s’accorde à penser qu’il est plus facile de rester fidèle dans sa relation de couple que dans sa relation à l’entreprise. Les Français se sentent donc libres de partir butiner ailleurs lorsque l’occasion se présente.

 
>>Téléchargez notre e-book sur la marque employeur
 

Fidélité : une qualité de vie agréable au travail est indispensable

  •  La proximité du lieu de travail avec le domicile apparaît comme principal facteur à rester dans l’entreprise (39%).
  • De même, de bonnes relations avec les collègues sont primordiales pour 30% des personnes interrogées.
  • En revanche, les avantages sociaux (14%) ou la notoriété de l’entreprise (12%) n’ont que relativement peu de poids dans la balance.

 

Infidélité : les perspectives d’évolution rendent l’herbe plus verte ailleurs

  • La perspective d’une augmentation est largement en tête des causes de départ.
  • Viennent ensuite les promotions (35%) et les opportunités (32%) ou simplement le besoin de découvrir autre chose (30%).
  • Toutefois, la notoriété de l’entreprise (21%) une fois encore, et les avantages en nature (20%), ne semblent pas des facteurs décisifs à la « débauche ».

 

Que retenir pour sa marque employeur

  • En interne : afin d’augmenter l’engagement et de fidéliser vos collaborateurs, chercher la satisfaction de leurs attentes, notamment en termes de cadre de vie au travail, mais aussi en termes de possibilités d’évolution.
  • En externe : pour rester attractif sur le long terme, chercher à recruter plutôt dans les environs géographiques tout en proposant des salaires attractifs ainsi que de vraies opportunités de carrière car la notoriété de l’entreprise n’est pas, à elle seule, suffisante pour garantir le succès d’une collaboration.

 

Pour conclure, si l’on en suit ces résultats, une combinaison idéale de mobilité interne et de qualité de vie au travail assurera la pérennité de vos équipes.

 
CTA e-book e-réputation employeur vert
 

Source : Editions Tissot, la fidélité à l’entreprise

 

Pour recevoir les derniers articles de Parlons RH par mail ou s’abonner à la newsletter

The following two tabs change content below.

Kevin COURTOIS

Community Manager chez Parlons RH
Ethnologue et linguiste de formation, Kevin s’intéresse depuis longtemps aux communautés, au sens large. Chargé de projets pédagogiques dans la formation pour adultes pendant quatre ans, il développe aujourd’hui la visibilité digitale de l’agence Parlons RH et de ses clients DRH ou prestataires RH.

Un commentaire

  1. Bérangère Touchemann le 20 juin 2015

    Et moi, je parie que l’infidélité met aussi du piment…dans une carrière 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *