Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

Pourquoi les recruteurs ne suivent-ils pas leurs propres conseils ?

Pourquoi les recruteurs ne suivent-ils pas leurs propres conseils ?

# , ,

Il existe une réelle similitude entre la démarche des candidat et celles des recruteurs. Les premiers, doivent donner envie de les rencontrer. Les seconds tout autant. Il conviendrait donc que les recruteurs suivent les conseils qu’ils prodiguent eux-mêmes aux candidats pour leurs CV. Cela permettrait de faire évoluer les offres d’emploi vers davantage de qualité.

 

Donner envie, une obligation commune

 Aidés par les recruteurs, les chercheurs d’emploi ont vite perçu la nécessité de savoir se démarquer grâce à un CV attrayant et réalisé sur mesure. Ils savent que celui-ci est un acte de communication et qu’il doit donner envie de les contacter. Mais si la diffusion d’un CV est un acte de communication, n’en est-il pas de même pour l’offre d’emploi ? Alors pourquoi les recruteurs ne s’appliquent-ils pas la même contrainte d’attractivité ?

 

Tout comme le CV vous incitera à rencontrer le candidat, votre offre d’emploi donnera envie à ce dernier d’y répondre. Par exemple, dites-vous bien que rien ne se ressemble plus que deux offres d’emploi de développeur IOS. Les missions sont sensiblement identiques et les profils attendus. Alors qu’est-ce qui poussera le candidat à vouloir rejoindre cette entreprise plutôt qu’une autre structure ? De la même manière qu’un CV doit aller au-delà de l’accumulation de compétences techniques, un descriptif de poste n’est pas qu’un amas de missions à effectuer. Cette question se posera d’autant plus dans les secteurs pénuriques. C’est votre façon de parler du poste et de son environnement qui fera la différence.

 

Faire évoluer l’efficacité de vos outils

 Si quelques entreprises l’ont compris, elles restent cependant minoritaires pour bousculer un peu les sacro-saints standards de l’offre d’emploi. Parmi les entreprises qui, je pense, ont tout compris, vous pouvez aller fouiner un peu du côté de chez Michel et Augustin. L’exemple le plus connu est leur vidéo réalisée dans un métro parisien. En innovant dans leur façon de présenter leurs besoins, ils ont réussi à créer l’envie chez les candidats. Ils ont été sensibilisés à l’entreprise elle-même, à son image et sa culture. Ce sont ces enjeux que vous vendez tout comme le candidat vous vend sa personnalité autant que ses compétences.

Si je parle ici d’un besoin de renouvellement d’une action RH précise, l’offre d’emploi, vous noterez que, logiquement, votre action aura un écho sur votre marque employeur. Vous verrez donc que le fait de bien travailler l’offre d’emploi servira de manière encore plus efficace la marque employeur.

 

Recruteurs et candidats ne se mettent pas à la place les uns des autres

Une enquête Ouest-France de décembre 2015 indique que 73 % des candidats accordent une importance à la qualité de l’annonce, quand seuls 52 % des recruteurs pensent que cela a un impact. Difficile de se comprendre dans ces conditions Il est donc urgent que les recruteurs utilisent les modes de communication adéquats et fassent évoluer leurs annonces.

Pour moi, si les offres d’emploi sont structurées comme des fiches de poste A4 aseptisées il ne faut pas s’étonner que les candidats ne répondent plus aux annonces. Une chose doit toutefois être admise : les recruteurs n’ont pas forcément connaissance des outils et innovations existantes pour dynamiser, de façon autonome, leurs annonces.

 

Le nouveau devoir du recruteur : cibler sa démarche

Pour cibler sa démarche, les recruteurs sont exigeants avec les candidats… mais s’empressent de faire l’inverse de ce qu’ils recommandent. Honnêtement, très peu de professionnels RH ni même de consultants en cabinet, ne savent quels rouages animent les outils de diffusions : agrégateurs, jobboards, réseaux sociaux, outils de webmarketing…. La course aux big data et au multiposting vous a forcément fait mettre au placard des réflexions clés.

  • Pensez-vous que les pratiques web de tous les candidats sont les mêmes ?
  • Saviez-vous qu’en multi-diffusant vos offres vous payez vous-même vos propres concurrents ?
  • Savez-vous finalement que le volume est très simple à obtenir ?
  • Souhaitez-vous communiquer sur vos postes ou sur la marque du diffuseur ?

 

En répondant à ces questions, en vous faisant accompagner en ce sens, vous travaillerez à mieux connaître l’environnement web sur lequel vous vous appuyez. Vous pourrez diffuser vos annonces autrement et choisirez vos partenaires selon vos besoins. Non seulement vous serez plus efficace, mais vous ferez aussi de sacrées économies, chaque outil retrouvant sa place et son rôle.

Il n’est pas pertinent qu’un candidat arrose le marché à l’aveugle. C’est contre-productif. La même punition s’applique pour vous. Il ne faut pas diffuser « plus », mais diffuser « mieux ». C’est peut-être ça le recrutement 3.0 : revenir à l’essentiel de son métier, c’est-à-dire de la qualité moins que du volume.

 

Crédit photo : Asier Romeo /Shutterstock

 

Pour recevoir les derniers articles de Parlons RH par mail ou s’abonner à la newsletter

Olivier Daniel

Fondateur et CEO d’EnjoyB
EnjoyB est un jobboard qui s’engage sur sa pertinence et déploie un outil vidéo innovant pour dynamiser, de façon autonome, vos offres d’emploi. Outil qui trouve un parfait équilibre entre enjeux RH et communication afin de capter les bons profils.
Vous avez envie de donner votre avis sur l’actualité de votre métier ? Une étude ou un point de vue à nous faire partager ? Contactez la rédaction par mail : contact[at]parlonsrh.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WEBINAR le 26/01 à 11h00 :

Réformes 2017 : employeurs et salariés au centre des évolutions légalesRéformes 2017 : employeurs et salaries au centre des évolutions legales

Je m’inscris