Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

Quelles sont les qualités du DRH de demain ?

# , ,

Le mois dernier, Philippe Lamblin a été élu DRH de l’année 2015 par ses pairs. Cette élection fait suite à son projet de transformation d’entreprise au sein du groupe Avril qui consistait à inventer l’agro-industrie de demain. Un challenge relevé par notre nouveau DRH de l’année, qui est parvenu à fédérer les 7200 salariés et à concrétiser le projet. Philippe Lamblin estime ainsi qu’un DRH doit jongler entre marketing et innovation pour donner du sens à l’entreprise et au projet commun, tout en offrant l’opportunité aux salariés d’être acteurs du développement et du changement au sein du groupe. La nature de l’élu peut être mise en perspective avec une étude de l’ANDRH, en association à la revue Liaisons sociales, réalisée par inergie. Cette dernière projette la fonction de DRH en 2020 pour étudier les rôles et missions qui seront alors les siennes, puis en dresse une typologie. Mécanique, organique, médiatique, quelle est donc la nature du DRH de demain ?

 

DRH : une typologie tripartite

L’étude de l’ANDRH associée à Liaisons sociales publie une typologie des rôles RH dressée par François Pichault, docteur en sociologie et professeur en gestion des ressources humaines à l’université de Liège. D’après lui, le directeur des ressources humaines est multiple et de trois types : mécanique, organique et médiatique.

Le DRH mécanique est un technicien de la GRH. Ce dernier s’occupe du recrutement, de la paie et des relations sociales. Ses rôles principaux :

  • organisation et gestion de la fonction RH,
  • droit social et gestion des risques RH,
  • paie et administration du personnel,
  • relations sociales.

Le DRH organique est un manager polyvalent au sens où l’entend Philippe Lamblin. Il se charge de la gestion et du développement des compétences, de la rémunération, de la performance RH et de la QVT. Ses rôles principaux :

  • gestion de l’emploi,
  • politique de rémunération et d’évaluation,
  • qualité de vie au travail,
  • stratégie et performance RH.

Le DRH médiatique, enfin, veut révolutionner la fonction RH. Il s’attelle à la gestion de la marque employeur, au RSE, à l’accompagnement dans le changement et à l’innovation digitale et collaborative. Ses rôles principaux :

  • communication et marketing RH,
  • réseau social d’entreprise, diversité, GRH territoriale,
  • innovation digitale et collaborative,
  • transformation de la fonction RH.

 

Le DRH de 2020, médiatique ?

Aujourd’hui toujours essentiel, le DRH mécanique (ou technicien de GRH) laisse peu à peu la place au médiatique, professionnel du marketing RH.

Si les priorités du DRH d’aujourd’hui en font un profil mécanique et organique, celles de 2020 font en revanche pencher la balance. Les missions dites médiatiques prennent le pas sur les missions mécaniques et deviennent aussi importantes que les missions dites organiques (gestion d’emploi, politique de rémunération, qualité de vie au travail, stratégie et performance RH). Le directeur des ressources humaines de 2020 est connecté au monde et moins focalisé sur son entreprise seule. Les professionnels ayant participé à l’enquête estiment ainsi qu’ils devront, d’ici 5 ans, se focaliser sur l’innovation digitale et collaborative (+27 points), sur les RSE et la GRH territoriale (+23 points) et le marketing RH (+9 points) en mettant de côté les relations sociales (-19 points), la paie et l’administration (-17 points), le droit social et gestion des risques RH (-12 points), missions mécaniques.

 

Des missions organiques persistantes

En 2020, les trois missions les plus essentielles du DRH restent organiques (stratégie et performance RH, gestion de l’emploi, QVT) malgré un bond des missions médiatiques (innovation digitale et collaborative, transformation de la fonction RH, RSE, GRH territoriale). Le DRH de demain est médiatico-organique, ce qui n’est pas une surprise. Lorsque les missions organiques, médiatiques et mécaniques sont essentielles, les missions du technicien de la GRH peuvent être aisément déléguées, voire externalisées.

Le top 6 des missions du DRH 2020 selon les professionnels interrogés :

Missions organiques :

  • 52% stratégie et performance RH,
  • 52% gestion de l’emploi,
  • 50% qualité de vie au travail.

Missions médiatiques :

  • 49% innovation digitale et collaborative,
  • 47% transformation de la fonction Rh,
  • 39% RSE, GRH territoriale.

 

Les caractéristiques du DRH 2020

  • 78% stratège,
  • 55% champion des relations sociales,
  • 45% proactif, faisant preuve d’anticipation et innovation,
  • 43% doué de qualités managériales avérées,
  • 38% pragmatique.

 

Philippe Lamblin, dans l’air du temps 


Philippe Lamblin est un DRH paré pour 2020. Il veut révolutionner la fonction RH et ainsi fédérer les salariés au sein d’un grand projet d’entreprise grâce à la communication et au marketing RH. En travaillant sur la qualité de vie au travail, il a pu avec l’aide d’un responsable QVT réduire de 44% les accidents du travail, instaurant de fait un climat de confiance au sein de l’entreprise. La qualité de vie au travail fait pour lui partie intégrante de la communication et du marketing RH puisqu’elle permet de transmettre, partager et ainsi tisser du lien en entreprise : expositions photo réservées aux salariés, Route du Louvre, formations en sécurité terrain, training et formation des managers à l’accompagnement…

Il estime que le DRH est le premier des managers. Ainsi le management doit-il être davantage partagé pour mieux accompagner les salariés. Stratège, pragmatique, champion des relations sociales et doté de bonnes qualités d’anticipation et d’innovation, Philippe Lamblin est un exemple parmi les DRH de demain :  rien d’étonnant à ce qu’il ait été élu DRH de l’année 2015.

 

Auteur de l’article : Pierre LE TALLEC

 

Crédits photos : Fotolia – cartoonresource ; Groupe Avril

 

Pour recevoir les derniers articles de Parlons RH par mail ou s’abonner à la newsletter

The following two tabs change content below.

La Team Parlons RH

L’équipe éditoriale
Chaque semaine, l’équipe rédactionnelle décortique et analyse l’actualité des Ressources Humaines et du Management pour vous apporter de nouveaux éclairages sur votre domaine d’activité.

2 Commentaires

  1. Kaba Cissoko le 5 août 2015

    Génial !

  2. Xavier Marcadé le 25 août 2015

    Merci pour cette synthèse claire, très apprenante et bien illustrée.

    100% d’accord avec les enjeux liés au RSE, et à l’innovation collaborative notamment.

    En revanche, anticiper la dimension « Stratège » comme première caractéristique du DRH du futur est une erreur. Le talent premier d’un DRH est de celui de Lieur : lier des intelligences entre elles, lier des intelligences avec une organisation, etc. Que des compétences en stratégie soient nécessaires pour faire ce travail est compréhensible, mais si un DRH possède un talent inné de Stratège, alors autant que celui-ci/celle-ci tienne la fonction de Président : il/elle y excellera !

    Et puisque l’on parle de rôle organique… Notre Cœur et notre Estomac ont des rôles et des ‘talents’ qui leur sont bien spécifiques et qu’on n’imaginerait pas inverser, au risque que notre système organique ne périclite. Et il en est de même pour le système Entreprise : à chacun sa place selon ses talents, pour le meilleur de l’ensemble 🙂 ! C’est précisément ce que nous enseignent les recherches les plus poussées en approche systémique appliquée à l’Entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *