Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

Dépliement de votre personal branding : action
5/5 (4 votes)

Déploiement de votre personal branding RH : action ! 

# , ,

Il est temps de prendre votre réputation en main dans l’univers professionnel qui est le vôtre  ! Nous avons abordé, dans un précédent article, les raisons et intérêts que vous pouvez avoir à entrer dans une démarche de personal branding. Dans cet article, nous vous livrons nos conseils pour passer de la théorie à l’action.

 

Du point de vue des DRH

1) Pour déployer votre personal branding

  • Appuyez-vous sur Google pour « nettoyer » votre image

La perception que l’on a de vous sur Internet dépend des traces que vous y avez laissées. La première chose que fera toute personne souhaitant en savoir davantage sur vous sera de se connecter sur Google. Que peut-on lire et apprendre sur vous en tapant votre prénom et votre nom sur l’incontournable moteur de recherche ? Faites le tour de toutes les traces que vous y avez laissées : il vous faut « faire le ménage » et ne conserver que les traces antérieures cohérentes avec le personal branding que vous souhaitez mettre en place.

Sans entrer dans le détail, sachez que supprimer des informations vous concernant sur Google n’est pas toujours aisé. Pour bloquer ou supprimer un contenu, il vous faut identifier sa source et la personne qui contrôle cette dernière : une entrée sur vous dans un blog qui n’est pas le vôtre, un article où vous êtes cité, une page Pinterest ayant épinglé une photo que vous avez prise… Par ailleurs, souvenez-vous que Google n’est qu’un moteur de recherche et ne représente pas la totalité du web. Il vous faudra donc supprimer tout contenu que vous estimerez incompatible avec votre personal branding de l’ensemble de la toile, et non des seuls résultats de recherche Google. Le moteur de recherche lui-même livre un certain nombre d’informations utiles pour agir.

  • Soignez votre présentation sur les réseaux sociaux

Linkedin et Twitter restent à ce jour les deux réseaux sociaux incontournables dans une démarche de personal branding (même si vous pouvez tirer un grand parti des deux autres réseaux qui comptent aujourd’hui : Facebook et Instagram).

Être présent sur les réseaux sociaux ne suffit pas : encore faut-il vous y présenter sous votre meilleur jour. Prenons l’exemple de Linkedin, le réseau social professionnel par excellence, pour examiner la façon de procéder.

Commencez par ajouter à votre profil Linkedin une photo de qualité. Décisive dans la première impression que vous donnez aux visiteurs de votre profil, cette photo pourra être reprise dans des résultats de recherche sur Linkedin, mais également sur Google. Vous veillerez donc à y figurer seul, dans un contexte professionnel (pas de photos de vacances ou de famille). Choisissez une photo récente et qui vous ressemble, tout en vous présentant sous un jour sympathique : sourire ne traduit pas un manque de professionnalisme !  Quand vous serez certain de disposer d’une photo impactante et répondant à tous les critères, utilisez-la pour tous les réseaux sociaux : vous uniformiserez votre image.

Soignez également, sur Linkedin, votre visuel de bannière (celle qui représente votre secteur d’activité) avec une image évoquant votre activité de façon attractive. Prêtez de l’attention à votre titre : cette petite phrase reprend par défaut l’intitulé de votre poste, mais vous pouvez la personnaliser pour donner une idée de votre valeur ajoutée.

Mettez à jour votre profil, en valorisant et en développant les expériences les plus significatives au regard de l’image que vous souhaitez véhiculer. Mentionnez toute participation à des chantiers RH ou « réussites RH » probantes, si possible appuyées par des chiffres : embauche de XX collaborateurs, déploiement d’un plan de QVT (baisse de XX% du turnover en deux ans), élaboration du plan de formation pour XX collaborateurs, etc.

Vous pouvez éliminer les expériences entièrement déconnectées de votre objectif de personal branding, mais n’hésitez pas à détailler toutes celles qui peuvent aider à cerner vos « soft skills ». Il est bon de savoir que les personnes qui mettent régulièrement à jour leurs expériences ont en moyenne 5 fois plus de demandes de connexions, 8 fois plus de vues de profil et 10 fois plus de messages que celles qui ne le font pas.

Ces conseils, bien que spécifiquement dédiés à Linkedin, vous donnent l’esprit de la démarche à reproduire sur tous les réseaux sociaux où vous figurerez.

  • Soyez actif sur les réseaux sociaux

Les internautes qui vous suivent le font parce qu’ils s’intéressent à ce que vous racontez, aux valeurs que vous transmettez, aux messages que vous délivrez. Si vous n’alimentez pas vos comptes en contenus susceptibles de renouveler l’intérêt de votre public cible – votre marché, les entreprises, l’écosystème RH –  vos « followers » risquent de se désabonner. Il vous faut donc relayer sur les réseaux sociaux tous les contenus intéressants que vous pouvez produire ou dans lesquels vous intervenez. Vous pouvez utiliser à cette fin une plateforme de publication, comme Linkedin Pulse ou Medium. A vous de devenir, sur les réseaux sociaux, votre propre community-manager.

  • Produisez des contenus de qualité

En tant que DRH, les sujets et défis liés à votre fonction ne manquent pas : digitalisation de la fonction RH, marque employeur, expérience collaborateur, formation, digitalisation des RH, QVT… N’hésitez pas à écrire et publier des tribunes d’expert dans lesquels vous livrerez votre point de vue sur les grands chantiers de la fonction RH, ou les bonnes pratiques que vous avez su développer dans votre organisation sur une problématique particulière. Faites en sorte que vos contenus soient en harmonie avec la stratégie de visibilité de votre entreprise.

Saisissez également toutes les opportunités se présentant de participer à des forums et débats, que ce soit sur des salons ou lors d’événements organisés par des think-tank, universités ou grandes écoles. Vos tribunes et articles contribueront à générer des demandes d’interviews : acceptez-les et préparez-les en amont. Au-delà des médias RH identifiés comme tels (presse spécialisée imprimée ou en ligne), certains blogs spécialisés d’agences de marketing RH ou de prestataires RH sont d’excellentes qualités, et n’hésitent pas à ouvrir leurs pages aux DRH et experts RH ayant un propos intéressant ou disruptif.

Cette démarche vous permettra de proposer du « rich média » : article réalisé par vous, vidéo de présentation d’une de vos réalisations, visuel d’un événement auquel vous avez participé…

Par ailleurs, prenez le temps d’assurer une veille d’actualité sur les thématiques importantes de votre politique RH. Faites de la curation de contenus en relayant sur Twitter les articles vous paraissant dignes d’intérêt.

 

2) Pour encourager le personal branding au sein de vos équipes

Nous avons évoqué, dans le précédent article consacré au personal branding, les démarches d’employee advocacy visant à faire des collaborateurs des ambassadeurs de l’entreprise. En produisant et en relayant des contenus liés à la marque sur les réseaux sociaux, les collaborateurs font également leur personal branding et valorisent leur propre expertise.

A chaque organisation de juger s’il est pertinent pour elle de mettre en place une stratégie d’employee advocacy. Que ce soit ou non le cas, certains collaborateurs, souvent managers ou cadres, travaillent d’ores et déjà leur personal branding. Autant, donc, les aiguiller dans cette démarche afin qu’elle serve l’entreprise, ou à tout le moins ne lui porte pas préjudice.

Dans ce cadre, n’hésitez pas à donner le « mode d’emploi » du personal branding à vos managers : bonnes pratiques à respecter sur les réseaux sociaux, types de contenus à diffuser, fréquence, etc. A charge pour eux de relayer ces éléments auprès des salariés et de les éclairer sur les atouts de la démarche : valoriser leur expertise, être plus proches de leurs clients (ce qui les aidera à être plus performants), être connus sur leur marché, maintenir leur employabilité…

 

Du point de vue des prestataires RH

Les enjeux des prestataires RH diffèrent de ceux des DRH en ce qu’il s’agit pour eux, à travers leur personal branding, de faire connaitre et valoriser les solutions ou services RH qu’ils mettent à disposition. Selon la dimension de la société prestataire, la démarche de personal branding peut être conduite par plusieurs membres de la direction (le directeur général, le directeur du marketing, le directeur commercial…) ou par le seul dirigeant de la structure. Si les conseils dispensés aux DRH pour investir efficacement les réseaux sociaux demeurent valables, il vous faudra être particulièrement vigilants sur un certain nombre de points :

  • Soignez votre storytelling

Il ne s’agit pas d’inventer une histoire de toutes pièces, mais de présenter votre parcours de façon à ce qu’il s’accorde harmonieusement avec les solutions RH que vous souhaitez faire connaitre à travers votre personal branding.

Votre histoire personnelle peut en dire long sur vos prestations et votre entreprise, et plus encore si vous avez fondé celle-ci et/ou en êtes le dirigeant. Si vous vous trouvez dans cette situation (ce qui est fréquent pour une start-up proposant des solutions ou services RH), n’oubliez pas que votre image sera systématiquement associée à l’organisation dont vous voulez valoriser l’expertise. Restez conscient que cela peut représenter un atout fort, mais également un risque : tout bad buzz qui vous affecterait affectera aussi l’image de l’entreprise, et vice versa.

Appuyez-vous, pour élaborer votre storytelling, sur vos propres convictions relativement au domaine d’activité de votre organisation. Qu’il s’agisse de paie, de formation, de qualité de vie au travail ou de toute autre thématique RH, inscrivez votre histoire dans votre volonté de faire bouger les lignes et d’aider l’entreprise à avancer, à mieux satisfaire ses collaborateurs, à être plus performante. En un mot, rechercher la congruence entre votre storytelling et les solutions que vous proposez.

  • Créez votre blog expert ciblé

Comme tout personal branding, celui d’un prestataire RH ne peut se déployer sans une activité soutenue sur les réseaux sociaux et les blogs (et éventuellement les forums). Produisez des contenus spécialisés centrés sur les préoccupations des décideurs RH. Le premier moyen de le faire est de tenir votre propre blog RH ou de créer un blog RH sur le site de votre entreprise, et de le centrer sur vos thématiques. Certes, il vous faudra l’alimenter régulièrement, notamment en tribunes signées de votre main, mais il vous est possible d’externaliser cet éditorial auprès d’experts aguerris. Si vous optez pour cette solution, soyez attentif à ne pas faire de l’expertise technique du rédacteur le seul critère de sélection : un journaliste spécialisé, aussi expérimenté soit-il, ne maîtrise pas forcément tous les paramètres pour toucher votre cœur de cible. Privilégiez une agence de marketing RH proposant des prestations éditoriales premium.

  • Exprimez-vous sur tous les canaux à votre disposition

Ne délaissez aucun canal s’il traite des thématiques liées à votre offre et vous permet de vous adresser à votre audience privilégiée : que vous cherchiez à vous faire connaitre prioritairement de dirigeants, de DRH, de responsables formation (responsables marketing, responsables RSE, etc.) occupez l’espace. Vous devez prendre toute votre place dans les débats qui intéressent les fonctions concernées par votre offre de service. Idéalement, votre nom devrait y devenir incontournable ! Acceptez sans hésiter les interview sur des blogs spécialisés, interviews vidéo, participations à des débats ou événement…

  • Relayez vos contenus sur les réseaux sociaux

Mettez en place une newsletter pour relayer vos contenus, qu’il s’agisse de ceux de votre blog ou de ceux publiés sur d’autres supports. Vous avez aussi la possibilité d’externaliser votre community management auprès de professionnels pour en assurer la qualité et la régularité. Ici encore, privilégiez une agence de marketing digital spécialisée dans les RH pour garantir le bon ciblage et l’efficacité des actions de visibilité entreprises.

 

Que l’on soit DRH ou partenaire de la fonction RH, une démarche de personal branding peut s’avérer un outil précieux pour créer et/ou renforcer des liens avec une audience RH, qu’il s’agisse de candidats, de collaborateurs ou de décideurs dans le domaine des ressources humaines. Si le bénéfice du personal branding est avant tout, comme son nom l’indique, personnel, le procédé peut aussi impacter positivement l’image d’une marque employeur, corporate ou commerciale.

 

Recevez les derniers articles de Parlons RH par mailInscrivez-vous à la newsletter Parlons RH

The following two tabs change content below.

Jean de LOŸS

Responsable éditorial - Concepteur-rédacteur chez Parlons RH
Jean sait dimensionner une prise de parole RH ou corporate grâce à des contenus à forte valeur ajoutée éditoriale ou créative. Il met à profit son expertise, acquise dans les meilleures agences de communication RH, B2B et dans la publicité, dans l’élaboration de tribunes, newsletters et messages impactants. Diplômé en langues, Jean est aussi doté d'un Master en communication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *