Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

De l’engagement des talents à l’intelligence collective

# , , , ,

Et si la slow transformation était la clé des organisations performantes ? Expression-clé supplémentaire ? Le hashtag #slowtransformation pourrait bien se révéler déterminant pour évoquer le rapport qu’entretiennent les salariés à leur entreprise.

 

Et si la slow transformation favorisait cette rencontre, nécessaire adéquation, levier de performance et d’efficience dans un contexte d’hyper-compétition ? Et si la slow transformation permettait de passer d’une entreprise verticale, hiérarchisée, stratifiée, jacobine à une organisation décentralisée, transversale et interactive, où toutes les parties prenantes auraient leur place et seraient écoutées ?  Et si la slow transformation offrait la garantie de décloisonner et relier les cibles internes entre elles, quelle que soit leur dynamique relationnelle ? Et si la slow transformation se révélait vecteur d’agilité, gage d’innovation et de compétitivité ? Et si la slow transformation permettait de passer de l’engagement des talents à une intelligence collective pérenne et durable, au service de la productivité ?

 

1. co-Labor-er

 

Vers la fin des modèles traditionnels pour une organisation vertueuse, où co-construire et co-Labor-er prend tout son sens. Une organisation qui s’intéresse à l’Homme pour ce qu’il est, au-delà de ce qu’il sait, qui s’appuie sur toute la richesse et la complexité des individualités. Mises bout à bout et consolidées, cela créé de l’intelligence, de la légitimité et de la cohérence. Tel est le sujet de la conférence d’ouverture de la 21ème édition du salon Solution Ressources Humaines, organisé les 24, 25 et 26 mars prochains à Paris, porte de Versailles. Pas moins de 10 000 m²sont dédiés chaque année aux dirigeants d’entreprises, aux DRH, responsables de la formation et des systèmes d’information. Une édition 2015 qui renouvelle ses collaborations avec Performance Talents, qui assure de développer le Capital Humain de l’Entreprise et ELearning Expo, pour accompagner la formation à distance et les nouvelles formes de pédagogies collectives.

Tous les talents ainsi fédérés et autonomisés, dans un contexte de compétition mondiale, permettrait aux entreprises de gagner le défi de l’ultra-performance, dans une économie sans frontière, globalisée. Une souplesse qui élève les talents et leur permet d’exprimer au mieux expertise et expérience au profit de leur entreprise, et de s’enrichir, en confiance, valeur pivot qui créé de la valeur et du sens.

 

2. La slow transformation, défi de compétitivité et vecteur d’intelligence collective.

 

Patrick Storhaye, président de la société de conseil FLEXITY, professeur au CNAM et fondateur de RH INFO animera ce débat. Pourquoi parler de transformation ? Dans quelles perspectives business ? Quelles questions concrètes cela pose pour la filière RH, en particulier pour les DRH ? Pour répondre à ces questions, et proposer des pistes de solutions concrètes, sept invités apporteront leur vision.

 

3. L’interaction manager, engageant – salarié, engagé

 

Pour rendre tangible ce changement de paradigme de culture RH, le rôle du management est fondamental : il doit véhiculer cette ambition coopérative et l’animer. Aline Scouarnec, responsable pédagogique au sein de CURSUS RH ESSEC, évoquera des conséquences sur les pratiques managériales et repositionnera la notion de leadership au sein des organisations. Le leadership, enjeu essentiel ? Un manager charismatique, qui considère les salariés en tenant compte de leur personnalité singulière, en allant à la découverte de leurs points forts ne suffit pas. Le salarié doit se révéler lui-même engagé et force de proposition. Cette proposition complémentaire est source d’intelligence collective. Ce volet sera traité par Véronique Montamat, directrice marketing et communication de SOPRA HR SORTWARE.

 

4. Comment enrichir le capital humain des organisations ?

 

Une fois que le rôle de chaque acteur est posé, il s’agit d’appréhender la question de la compétence et du talent, sous 3 angles. Le Talent Management, en premier lieu. Valérie Dormeau-Ralli, directrice marketing France chez META 4 détaillera comment révéler les talents individuels pour enrichir le capital humain de l’entreprise, notamment par le prisme des SIRH. Puis, Chantal Barthélémy-Ruiz, en charge des pédagogies ludiques à l’Université Paris 13, à l’origine de PERMIS DE JOUER expliquera de quelle manière révéler et valoriser les talents individuels favorise une dynamique collective.

 

5. Quelles nouvelles formes d’apprentissage au service de l’intelligence collective ?

 

Combiner ressources personnelles et collectives en intégrant la pédagogie de Détour, par exemple, mais aussi en se montrant positif. Stéphane Diebold, président de l’AFFEN et directeur de TEMMA, introduira les nouvelles manières d’apprendre, le rôle de la formation et son pilotage au service de l’intelligence collective, et de la mesure du ROI. Cela pose la question du rapport au travail et ramène à la vision Tripalium, qui ne semble plus satisfaisante aujourd’hui. Pour que chacun se sente à sa place, motivé, au service d’une organisation décloisonnée, les conditions du bien-être au travail seront présentées par Patrick Visier, directeur STRESS EXPERTS.

 

6. Professionnalisation et développement personnel, la combinaison gagnante.

 

Pour terminer, Frédéric Faye, ex-directeur du développement des RH de TNT Express, opèrera un focus sur les dirigeants. Comment coaching individuel et mentoring des dirigeants contribuent-ils à une professionnalisation pertinente, tout en favorisant un développement personnel qui enrichit. Bref, comment la formation et l’apprentissage donnent lieu à la signature d’un contrat social que n’aurait pas renié Rousseau, qui suscite adhésion et respect, où chacun se sentira reconnu.

 

7. Labor et Opus, clés d’une co-Labor-ation efficiente

 

La vision Tripalium du travail ne semble plus la norme. Il est important de considérer deux mots, qui font sens ensemble : Labor et Opus. Travailler, c’est produire un effort : le Labor. Il ne s’agit pas que cet effort se traduise par une souffrance : Tripalium, mais d’offrir une perspective qui garantit la réalisation de soi : l’Opus, sous-tendue par la loyauté, la fraternité, la solidarité. Des valeurs humanistes, qui se traduisent par la réalisation d’une œuvre, dont chacun serait fier. Entendu. Valorisé. C’est cela l’intelligence collective : co-Labor-er. Créer ensemble, dans une perspective commune, celle d’un projet d’entreprise partagé et vivant, dont chacun devient l’un des rouages qui le fluidifie.

Il est bien question de cela : faire de chacun un acteur à part égale du projet d’entreprise, qui ne pourra progresser qu’en alliant son savoir-être et son savoir-faire à celui des autres parties prenantes de ce projet, quel que soit le niveau hiérarchique.

 

Pour approfondir le sujet et interagir, rendez-vous à 16h15 sur le Salon Solutions Ressources Humaines et sur le profil Twitter de @parlonsRH pour un livetweet de la conférence.

 

MAJ : Retrouvez notre livetweet ci-dessous.


 

Crédit photo : © treenabeena – Fotolia.com

 Pour recevoir les derniers articles de Parlons RH par mail ou s’abonner à la newsletter

The following two tabs change content below.
Isabelle Kévorkian est présidente de la société ikevorkian (www.ikevorkian.fr) : Edition, toutes formes d'expressions artistiques, et conseil en communication éditoriale et digitale. La société accompagne la visibilité des marques, en particulier #lanouvelleolympe (www.lanouvelleolympe.fr), et la coordination de projets pédagogiques.

2 Commentaires

  1. BELET Daniel le 27 mars 2015

    Une méthode encore peu connue et encore moins pratiquée en France permet de répondre à tous les défis que vous évoquez: il s’agit de l’action learning dans sa version la plus élaborée qui est celle du World Institute for Action Learning (WIAL).
    Nous la représentons depuis quelque temps en France avec Wial-france, actuellement domicilié au Groupe Sup de Co La Rochelle.
    (pour infos complémentaires voir http://www.wial-france.com et wial.org)

  2. Malka le 23 février 2016

    Cette methode ressemble tres fort au groupe de co-développement qui permet de mobiliser la force de proposition, de creativite d’un groupe au service d’un client qui expose sa situation probleme et se voit proposer une serie de suggestions, solutions potentielles dans une visée de plan d’actions quasi immédiat !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *