Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

Le père noel joue les DRH

Quand le Père Noël joue les DRH

# , , ,

En cette période de Noël, pourquoi ne pas se pencher sur les problématiques RH d’un homme à la popularité mondiale, dont la générosité sans faille et le jovial dévouement font consensus dans les cours de récréation ? S’il assure la distribution des jouets seul, Saint-Nicolas emploie en effet un personnel considérable, impliqué tout au long de l’année pour lui permettre d’être prêt la nuit du 24 décembre. Découvrez les critères de recrutement d’un DRH pas tout  à fait comme les autres à travers cette infographie conçue par Officevibe, une société proposant des solutions pour booster l’engagement des salariés.

 

Soft skills demandées

Qu’on les nomme elfes ou lutins, les personnels d’élite qui prêtent main forte à Santa sont avant tout sélectionnés en fonction de leur soft skills. Pour mémoire, rappelons que les soft skills, par opposition aux compétences techniques mesurables que sont les hard skills, sont les qualités humaines que tout recruteur doit identifier et valoriser pour en tirer parti. Force est de constater que, parmi les 9 qualités retenues dans cette infographie pour faire un bon elfe de Noël, toutes sont des soft skills. Enfin un métier où le savoir-être prime toujours sur le diplôme, quel qu’il soit !

Jugez plutôt : les elfes doivent être “likeables”, autrement dit aimables et sympathiques pour s’adapter à la culture et à l’esprit de Noël ; “résilient”, c’est à dire tenaces, ce métier ne supportant pas que l’on se décourage ; ambitieux, pour optimiser leur productivité, mais aussi dignes de confiance (“trustworthy”), passionnés car ils travaillent 365 jours par an (ni congés, ni RTT pour les elfes)… et, bien entendu, positifs. Exit, donc, les pessimistes et les grincheux. Autant dire que le Père Noël ne peut se dispenser de tests de personnalité bien conçus pour recruter juste.

 

Un DRH porté sur l’engagement

Restent deux qualités que nous n’avons pas encore évoquées : les elfes doivent être “hard-working” (travailleurs) et “goal oriented”, c’est à dire axés sur leurs objectifs. S’il s’agit ici encore de soft skills, celles-ci doivent être favorisées, encouragées, cultivées. Jouir d’une marque employeur puissante et sympathique ne dispense donc pas le Père Noël de mettre en place et d’entretenir un management bienveillant, à l’écoute de chacun, pour garantir la cohésion et le bien-être de la team. Par ailleurs, l’esprit d’équipe ne se décrète pas, il se construit à travers un projet commun. Celui de l’entreprise Père Noël SA est clairement défini : mettre un sourire sur le visage de chaque enfant au pied du sapin le matin du 25 décembre.

Cher Père Noël, chers lutins, chers elfes et autres rennes d’un soir : merci de votre investissement.

Chers DRH, chers dirigeants, l’adhésion pleine et entière de vos équipes au projet d’entreprise est le principal moteur de leur engagement, gardez toujours cela à l’esprit. Joyeuses fêtes à tous.

 

Quand le père nöel joue les DRH

Source : Officevibe 

Pour recevoir les derniers articles de Parlons RH par mail ou s’abonner à la newsletter

The following two tabs change content below.

Jean de LOŸS

Responsable éditorial - Concepteur-rédacteur chez Parlons RH
Jean sait dimensionner une prise de parole RH ou corporate grâce à des contenus à forte valeur ajoutée éditoriale ou créative. Il met à profit son expertise, acquise dans les meilleures agences de communication RH et dans la publicité, dans l’élaboration de tribunes, newsletters et messages impactants. Diplômé en langues, ce littéraire a effectué un second cycle en communication.

Derniers articles parJean de LOŸS (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WEBINAR le 26/01 à 11h00 :

Réformes 2017 : employeurs et salariés au centre des évolutions légalesRéformes 2017 : employeurs et salaries au centre des évolutions legales

Je m’inscris