Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

Travail flexible en France

Les Français sont favorables au travail flexible !

# , , , , ,

Faut-il généraliser le travail flexible en France ? Selon une étude Citrix et de l’Institut Cebr cela ne fait aucun doute : les Français plébiscitent ce mode de travail et un gain de 9,8 milliards € par an pour l’économie Française serait possible, soit 0,5 % du PIB. Découvrez les résultats de l’étude à travers l’infographie du jour.

 

Il y a quelques semaines, RH info rapportait que Nicole Turbé-Suetens estimait à 20%, le nombre de salariés français à bénéficier du télétravail. Citrix, une entreprise spécialisée dans le domaine de la virtualisation, des réseaux et des infrastructures cloud, a souhaité aller plus loin sur cette thématique en demandant une étude sur la perception des Français sur ce mode de travail et les impacts économiques si celui-ci était généralisé en France. L’Institut Cebr rapporte des résultats plutôt positifs, laissant présager une évolution certaine dans notre manière de travailler pour ces prochaines années.

 

Les Français veulent travailler différemment

 

  • 93% des salariés qui ont la possibilité de travailler à distance le font
  • Plus d’un tiers des employés français qui télétravaillent se déclarent plus productifs qu’au bureau
  • 83%  déclarent travailler à leur propre rythme
  • 81% disent pouvoir organiser leur journée autour d’autres engagements et donc avoir un meilleur équilibre entre vie privée / vie professionnelle
  • 76% déclarent pouvoir accomplir plus de tâches en perdant moins de temps dans les transports
  • 75% des français affirment que si le travail flexible leur était proposé, cela améliorerait leur bien-être

 

Plus de pouvoir d’achat et plus de temps libre

 

En se basant sur 2 jours de travail à distance par semaine, Citrix souligne les gains potentiels pour les salariés français :

  • Une réduction de 40% du temps passé dans les transports et des coûts liés à ceux-ci
  • Une économie totale de 1,7 milliard € et de 247 millions d’heures pour les travailleurs éligibles soit 85 heures par an, ce qui représente 12 jours de congé en plus dans l’année et un gain de 300 € par an et par personne

 

À noter également que du côté des parents et des aidants familiaux, l’absence de travail flexible a poussé 45% d’entre eux à faire des changements importants dans leur vie professionnelle afin de pouvoir élever leurs enfants ou s’occuper d’un proche :

  • 10 % ont opté pour un temps partiel
  • 10 % ont décidé de changer d’emploi
  • 24% (1 personne sur 4 environ) ont dû quitter leur emploi

 

Booster le marché de l’emploi et l’économie française

 

La généralisation du travail flexible aurait également des retombées positives pour l’économie française :

  • En travaillant 2 jours par semaine, les knowledges workers [2] font grimper le PIB de la France de 0,5%
  • 78% des inactifs et chômeurs affirment qu’ils seraient enclins à accepter un emploi leur offrant des conditions de travail flexible
  • 65% des travailleurs se disent prêts à travailler davantage d’heures, soit une augmentation potentielle du PIB de 0,2% par an

 

Et vous, seriez-vous prêts à généraliser le travail flexible au sein de votre entreprise ?

 

[1] Le travail flexible désigne le fait de pouvoir travailler depuis n’importe quel lieu, n’importe quel terminal personnel ou professionnel (ordinateur portable, de bureau, Smartphone, tablette, etc.), avec des horaires adaptables à son agenda personnel.

 

[2] Knowledge workers sont des personne disposant de qualifications et formations intellectuelles spécifiques et ayant pour rôle de transmettre leur savoir (consultants conseil, professions financières, scientifiques, développeurs, métiers du web, analystes

 

 Crédits photos : Citrix France.

 

Pour recevoir les derniers articles de Parlons RH par mail ou s’abonner à la newsletter.

The following two tabs change content below.

Thomas LARRÈDE

Social Media Manager et Chef de projet digital chez Parlons RH
Spécialisé dans la communication digitale, Thomas accompagne les acteurs RH dans le déploiement de leurs stratégies de communication sur internet. Diplômé de deux Master II en Politique de communication (UVSQ) et Métiers de l’information et de la communication (Institut Catholique de Paris), il a également acquis une expertise en rédaction de contenus et en communication interne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WEBINAR le 29/09 à 11h00 : les 7 tendances qui redessinent la fonction RH

Webinar : les 7 tendances qui redessinent la fonction RH

Je m’inscris