Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

Éthique RH : "prévenir les conflits d'intérêt et garantir l'intégrité"

Éthique RH : “prévenir les conflits d’intérêt et garantir l’intégrité”

# , ,

[DOSSIER Charte éthique RH : article 7/9] Dans le cadre de l’évolution de la fonction RH, François Geuze, Consultant expert en stratégie RH et Christian Sanchez, Directeur du Développement Social du groupe LVMH, proposent une Charte éthique RH. Neuf experts de la fonction RH et du management ont accepté de livrer leur lecture de chacun des articles.

 

Charte éthique RH – article 7

Dans toutes les situations, les professionnels RH doivent maintenir un haut niveau de confiance avec leurs partenaires internes et externes.

Ils doivent protéger leurs intérêts aussi bien que leur intégrité professionnelle. Ils s’engagent à écarter les activités susceptibles de créer des conflits d’intérêts réels, apparents ou potentiels.

De ce fait les professionnels RH ont un devoir d’alerte devant toute situation non conforme aux exigences d’intégrité de l’entreprise.

 

La lecture de l’expert

Le rôle de la fonction RH ne se limite pas au recrutement, à la paie, à l’administration du personnel et au suivi du CHSCT.

Les DRH et leurs équipes ont bien un rôle déterminant dans la maitrise des risques, la prévention des conflits d’intérêts et la sauvegarde de l’intégrité tant de l’entreprise elle-même que des individus qui y collaborent.

Cette responsabilité incombe naturellement à tous les professionnels des Ressources Humaines. Dans notre monde moderne, elle n’est pas une option, un accessoire professionnel, une mission secondaire. Moteur de la confiance et de l’engagement, c’est une priorité absolue qu’il faut faire vivre au quotidien. Ainsi, les professionnels des RH doivent notamment identifier les besoins en formation pour eux-mêmes, le management ou les collaborateurs, afin de garantir une intégrité à 360° dans l’entreprise et de couvrir les risques de fraude, de corruption et de conflits d’intérêts.

Du recrutement au départ du salarié, en passant par son évaluation, sa mobilité, sa rémunération et sa formation, les professionnels RH doivent anticiper les cas possibles –heureusement dans les faits relativement rares- et mettre en place les mesures et procédures adéquates.

Toujours en tension entre les intérêts du business et le bien-être social, entre le droit et la pratique, entre le court terme financier et le long terme humain, entre les actionnaires et le corps social, les DRH sont des éternels gestionnaires d’équilibre.

Souvent en dynamique instable sur un chemin de crête, les DRH ont la culture du discernement, de l’objectivité et d’une forme d’impartialité. Ils ont le sens de l’intérêt général. Cela doit leur permettre d’être les véritables lanceurs d’alerte de l’entreprise. La fonction RH doit assumer sa triple responsabilité : gardien de l’intégrité, garant de la confiance, agent de sérénité.

Thomas CHARDIN, Parlons RH

 

Ci-dessous, les 9 articles de la Charte éthique RH commentés par 9 experts de la fonction RH et du management

Crédits photo : © Flickr, Aurélien Glabas

 

Pour recevoir les derniers articles de Parlons RH par mail ou s’abonner à la newsletter

Thomas CHARDIN

Directeur Conseil de Parlons RH
Vous avez envie de donner votre avis sur l’actualité de votre métier ? Une étude ou un point de vue à nous faire partager ? Contactez la rédaction par mail : contact[at]parlonsrh.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WEBINAR le 26/01 à 11h00 :

Réformes 2017 : employeurs et salariés au centre des évolutions légalesRéformes 2017 : employeurs et salaries au centre des évolutions legales

Je m’inscris